News


en | fr

Greens/EFA Roundup

Debriefing of the Strasbourg plenary week 20-24 October 2014


Table of contents

  • Ebola crisis and the EU's response
  • Energy and climate policy and the EU summit
  • Hungary's crackdown on civil society
  • Team Juncker and the cosy coalition
  • EU budget, bullfighting, lobbying and the single seat
  • Rounding up migrants in coordinated EU action
  • Disappearance of 43 teaching students in Mexico
 _______________________________________________________

Ebola crisis and the EU's response

Mon. 20 October 2014  – EP plenary debate  MEPs debated the Ebola outbreak and the EU response. The Greens have criticised the response so far as insufficient and call for all necessary measures to contain the outbreak at the source to be taken. The Ebola outbreak is out of control and risk of contamination is not ruled out in Europe. In addition to material aid already promised by the European Commission for medical facilities, it is necessary that EU member states send qualified personnel to train on site. Also, European volunteer aid workers must be guaranteed they will be repatriated and cared for in case of problems. Further information:
Tsigereda Walelign – Advisor on Development
tsiguereda.walelign@ep.europa.eu  _______________________________________________________

Energy and climate policy and the EU summit

Tues. 21 October 2014 – EP plenary debate; EU summit Thurs. - Fri. The European Parliament debate this week’s EU Summit (Thurs. – Fri) which focused on EU climate and energy policy to 2030. While the Greens welcomed the renewed recognition of Europe's damaging dependence on energy imports from unreliable partners, they emphasised the real risk that the summit could undo EU climate and energy policy if EU leaders follow the weak proposals set out by the European Commission. Adopting weak, non-binding targets would be a real set-back for the progress made towards improving energy efficiency and increasing the share of home-grown renewable energy in Europe and would set bad foundations for the EU's energy union. The safest and most certain way to deliver this is by prioritising energy savings and homegrown renewable energies, which will give a boost to the economy. To this end, the group believes EU leaders need to agree on 3 binding 2030 targets for energy saving, renewable energy share and greenhouse gas emissions. This being said, a 40% greenhouse gas emissions target for 2050 is not in line with 2C and climate science. Further information:
Terhi Lehtonen – Advisor on environmental issues
terhi.lehtonen@ep.europa.eu
Heike Leberle – Advisor on energy
heike.leberle@ep.europa.eu
Michel Raquet – Advisor on energy
michel.raquet@ep.europa.eu _______________________________________________________

Hungary's crackdown on civil society

Tues. 21 October 2014 – EP plenary debate MEPs debated the situation in Hungary Tuesday, in the light of recent anti-democratic crackdown against civil society organisations by the Hungarian authorities. The Greens have expressed concern at this disturbing lurch against pluralism and believe the European Commission needs to again be more proactive in investigating the compatibility of this development with the EU Treaty. The issue of Member States moving away from core EU principles and values, in particular Hungary, was at the heart of the hearing of First Vice-President and the Greens call upon him to look into the legal facts and dialogue with Hungary to find specific solutions. Further information:
Georgia Tsaklanganos - Advisor on Civil Liberties, Justice and Home Affairs
georgia.tsaklanganos@ep.europa.eu  _______________________________________________________

Team Juncker and the cosy coalition

Weds. 22 October 2014  – EP plenary debate and vote (hearings Monday) The game is over. The new College of the European Commission was voted by the European Parliament. Our group voted against because we are not convinced the overall package and policy direction presented by president Juncker is what is needed re-establish the trust of our citizens in the nascent European democracy. We wanted a strong Commission that can respond to the key challenges in Europe but believe Juncker has got the priorities wrong.  While he had to deal with the candidates he was given, we believe his poor choice of portfolio allocation has placed candidates in charge of portfolios in which they have clear conflicts of interest, notably Mr Cañete, Lord Hill and Mr Navracscics. We are also concerned about the political direction outlined by Juncker in his 'mission statements' to the commissioners. However, this is not a blanket rejection. The Greens are supportive of many of the commissioners-designate and, as a pro-European political force, will work constructively with the new Commission where possible to try and ensure it delivers meaningful responses to the real challenges facing Europe and its citizens. Read our blog for an analysis of the proposed EU Commissioners, their remits and the hearings. _______________________________________________________

EU budget, bullfighting, lobbying and the single seat

Tues. 21 October – EP plenary debate, votes Weds. MEPs voted Wednesday on the EU's budget for 2015, with on-going concerns that shortfalls on budget payments by EU governments will mean key economic and social programmes will be deprived of funds. Despite trying to limit the damage, key social programmes look set to again be faced with difficulties to cover their expenditure. MEPs backed a Green initiated cross-group proposal to suspend funds for the so-called 'high-level expert groups', which advise the Commission, an important step on tackling the role of lobbying in the EU. Beyond this, the Greens were also seeking to prevent any further EU funds being channelled to bullfighting and the related sector. Unfortunately the amendment was rejected. However, with a large number of MEPs having supported the proposal, this sends a strong message that this untenable situation must be brought to an end. It was also the first time the new parliament voted on the issue of the parliament's seat, and the waste of the multi-seat operation. Further information:
Tom Köller – Advisor on Budgets
tom.koeller@ep.europa.eu _______________________________________________________

Police action against Migrants

Wednesday 22 October 2014 - Plenary debate The Mos Maiorum coordinated EU action by police forces, which has resulted in the indiscriminate imprisonment of innocent refugees, was debated by MEPs with the Council on Wednesday. The Greens have condemned this on-going broad strokes operation, which will create further suffering for those who have fled their home countries due to persecution, while fuelling ethnic profiling and discrimination. Blanket detentions of migrants without visas are clearly not the best way to target traffickers and criminals. Instead of chasing refugees and migrants like criminals, we should move towards developing more legal and safe means of entry for them. _______________________________________________________

Disappearance of 43 teaching students in Mexico

Thursday 23 October 2014 - Motion for resolution

Following the disappearance of 43 student teachers in the Mexico, MEPs voted on a motion Thursday that failed to apply real pressure on the Mexican government to ensure a thorough investigation. Impunity is rife in Mexico and the Greens believe that plans to modernise the Global Agreement with the EU must be put on hold until real efforts are made to put an end to it. Such horrendous crimes will only continue while such impunity exists, especially in cases where state agents or their collusion with organised crime is implicated. Further information:
Gaby Küppers, Advisor on External Economic Relations and WTO - gabriele.kueppers@europarl.europa.eu _______________________________________________________

ALSO

Greens/EFA motions for resolution on: _______________________________________________________ Want to be kept informed? *************************************************
Next issue of Greens/EFA Plenary Round-up: 28 November 2014

Debriefing des Verts/ALE

Les faits et les dossiers marquants de la semaine du 20 au 24 octobre 2014


 

Table des matières

  • La crise Ebola et la réaction de l'UE
  • La politique énergétique et climatique- Sommet de l'UE
  • La répression des autorités hongroises sur la société civile
  • Élection de la Commission Juncker et coalition préalable
  • Budget de l'UE, la tauromachie, le lobbying et le siège unique
  • Opération de police contre les migrants
  • Disparition de 43 étudiants de l'enseignement au Mexique

_______________________________________________________

La réaction de l'UE face à la crise Ebola

Lun. 20 octobre 2014 -  Parlement européen  en séance plénière

Les députés ont débattu de la réaction de l'UE face à l'épidémie Ebola. Les Verts ont jugé que l'action de l'UE était à ce jour insuffisante et appellent à prendre toutes les mesures nécessaires pour contenir l'épidémie à la source. L'épidémie d'Ebola est hors de contrôle et le risque de contamination n'est pas exclu en Europe. En plus de l'aide matérielle déjà promise par la Commission européenne pour les infrastructures médicales, il est nécessaire que les États membres de l'UE envoient du personnel compétent pour former  directement sur place. En outre, les travailleurs humanitaires bénévoles européens doivent avoir la garantie qu'ils seront rapatriés et pris en charge en cas de problème.

Pour plus d'informations:
Tsigereda Welelign- Conseillère en matière de développement
tsiguereda.walelign@ep.europa.eu

_______________________________________________________

La politique énergétique et climatique et le sommet de l'UE

Mar. 21 octobre 2014 - Séance plénière; Sommet de l'UE : Jeudi - Ven.

Le Parlement européen a débattu avec le Conseil  en vue du Sommet européen de cette semaine (jeudi - vendredi) qui portait sur la politique climatique et énergétique de l'UE pour 2030. Les Verts ont fortement condamnés l’issue du Sommet. En refusant d'atteindre des objectifs sérieux et contraignants en termes de réduction des émissions de CO2 (-40%), de part des énergies renouvelables dans notre mix énergétique (30%) et d'amélioration de notre efficacité énergétique (+40%), les dirigeants européens commettent une triple faute : écologique, économique et stratégique. L’objectif de maintenir le réchauffement à 2°C ne sera pas atteint.

Lors du débat au Parlement européen, les Verts ont souligné le risque qui pourrait peser sur la politique climatique et énergétique de l'UE si les dirigeants européens décidaient de suivre les propositions faibles de la Commission européenne. L'adoption d'objectifs faibles et non contraignants serait un véritable recul face aux progrès accomplis en améliorant l'efficacité énergétique et en augmentant le partage de nos énergies renouvelables en Europe. De plus, ces propositions nuiraient à l'émergence d'un solide syndicat de l'énergie dans l'UE. Le moyen le plus sûr pour éviter cela est de donner la priorité aux  économies d'énergie et à nos énergies renouvelables, ce qui donnera un coup de fouet à notre économie. À cette fin, le groupe estime que les dirigeants de l'UE doivent se mettre d'accord sur les trois objectifs contraignants pour 2030 pour les économies d'énergie, les énergies renouvelables et les émissions de gaz à effet de serre.

Plus d'information:
Terhi Lehtonen, Conseillère sur les questions environnementales
terhi.lehtonen@ep.europa.eu

Heike Leberle - Conseillère sur la politique énergétique
heike.leberle@ep.europa.eu

Michel Raquet - Conseiller sur la politique énergétique
michel.raquet@ep.europa.eu

_______________________________________________________

La répression des autorités hongroises sur la société civile

Mar. 21 octobre 2014 - Séance plénière

Les députés ont débattu de la situation en Hongrie mardi, suite à la récente répression anti-démocratique contre les organisations de la société civile par les autorités hongroises. Les députés du groupe des Verts/ALE ont exprimé leur inquiétude face à cet inquiétant agissement contre le pluralisme et estiment que la Commission européenne doit être à nouveau plus active en étudiant la compatibilité de cette action avec le traité de l'UE. La question des États membres qui s'éloignent des principes et des valeurs fondamentales de l'UE, en particulier la Hongrie, a été au cœur de l'audition du premier vice-président de la Commission européenne. Les Verts lui demandent de se pencher sur les faits juridiques et d'entamer le dialogue avec la Hongrie pour trouver des solutions spécifiques.

Pour plus d'informations:
Georgia Tsaklanganos - Advisor en matière de libertés civiles,  justice et affaires intérieures
georgia.tsaklanganos@ep.europa.eu

_______________________________________________________

Élection de la Commission Juncker et « grande » coalition

Mercredi 22 octobre 2014 -  Séance plénière et vote (audition lundi)

La partie est finie. Le Parlement européen a approuvé le nouveau collège de la Commission européenne. Notre groupe a voté contre parce que nous ne sommes pas convaincus que le Collège et l'orientation stratégique présentés par le président Juncker seront à la hauteur pour rétablir la confiance de nos citoyens dans la démocratie européenne naissante. Nous voulions une Commission forte, capable de répondre aux défis clés en Europe mais nous estimons que Juncker a fait les mauvais choix en termes de priorités.  Alors que nous acceptons que le Président Juncker ne pouvait choisir qu’à partir de la réserve de candidats fournis par les États membres, nous regrettons ses choix sur la répartition des portefeuilles. En effet, ces choix ont eu comme résultat de donner à certains candidats des portefeuilles avec lesquels ils avaient d’évidents conflits d’intérêts, comme dans les cas de M. Canete et M. Hill, ou pour lesquels ils sont inappropriés comme dans le cas de M. Navracsics. Nous sommes également préoccupés par l'orientation politique exposée par M. Juncker dans son «énoncé de mission» aux commissaires.

Cependant, il ne s’agit pas d’un rejet global. Les Verts sont favorables à un grand nombre des commissaires désignés et, en tant que force politique pro-européenne, va travailler de manière constructive avec la nouvelle Commission et si possible, essayer et s'assurer qu'elle offre des réponses valables aux vrais défis auxquels l'Europe et  ses citoyens sont confrontés.

Lire nos réactions et analyses des auditions des commissaires européens désignés sur notre blog

_______________________________________________________ 

Budget de l'UE, la tauromachie, le lobbying et le siège unique

Mar. 21 octobre – Séance plénière, mercredi (vote)

Les députés ont voté mercredi pour le budget de l'UE pour 2015 face aux préoccupations permanentes sur les déficits des paiements budgétaires par les gouvernements de l'UE, qui se traduiront par une privation de fonds pour les programmes économiques et sociaux seront privés de fonds. Malgré les tentatives de limiter les dégâts, les principaux programmes sociaux semblent à nouveau  faire face aux difficultés pour couvrir leurs dépenses.

Les députés ont soutenu la proposition des Verts de suspendre les fonds pour les prétendus «groupes d'experts de haut niveau», qui conseillent la Commission européenne, une étape importante pour lutter contre l'emprise du lobbying dans l'UE.

Au-delà de cela, les Verts tentaient également d'empêcher la mise en place d'autres fonds européens soutenant la tauromachie et le secteur connexe. Malheureusement, l'amendement a été rejeté. Cependant, avec un grand nombre de députés ayant soutenu cette proposition, un message fort est envoyé : cette situation intolérable doit prendre fin.

C'était aussi la première fois que le nouveau parlement a voté sur la question du siège du PE, et la fin de l'opération multi-sièges.

Pour plus d'informations:

Tom Köller – Advisor en matière de budgets
tom.koeller@ep.europa.eu

_______________________________________________________

Opération de police contre les migrants

Mercredi 22 octobre 2014 - Débat en plénière

Le Parlement européen a débattu mercredi avec le Conseil concernant l'action « Mos maiorum » de l'UE coordonnée par les forces de police, qui a abouti à l'emprisonnement injustifié de réfugiés innocents. Les Verts ont condamné cette opération en cours,  qui créera de nouvelles souffrances pour ceux qui ont fui leur pays d'origine en raison de persécutions, tout en alimentant le profilage ethnique et la discrimination. Procéder à l’arrestation de l’ensemble des migrants sans visas n’est clairement pas la meilleure façon de cibler les trafiquants et les criminels. Au lieu de chasser les réfugiés et les migrants comme des criminels, nous devrions nous pencher sur le développement de moyens plus sûrs et légaux d'entrée sur le territoire pour eux.

_______________________________________________________

Disparition de 43 étudiants de l'enseignement au Mexique

Jeudi 23 octobre 2014 - Proposition de résolution

Suite à la disparition de 43 élèves-enseignants au Mexique, les députés ont voté une motion jeudi que n'a pas réussi à exercer une réelle pression sur le gouvernement mexicain pour assurer une enquête approfondie. L'impunité est monnaie courante au Mexique, les Verts estiment que les plans de modernisation de l'accord global avec l'Union européenne doivent être suspendus jusqu'à ce que de réels efforts soient fournis pour mettre un terme à cela. Ces crimes horribles ne feront que continuer en toute impunité, en particulier dans les cas où sont impliqués des agents d'État par leur complicité avec le crime organisé.

_______________________________________________________

AUSSI

Motions des Verts/ALE pour des résolutions sur :

_______________________________________________________

Vous voulez rester informé ?

*************************************************
Prochain debriefing des Verts/ALE de la semaine plénière : 28 novembre 2014


Contact person

Phone Brussels
+32-2-2832865
Phone Strasbourg
+33-3-88172952

Contact person

Phone Brussels
+32-2-2832865
Phone Strasbourg
+33-3-88172952

Please share